Suite à un travail en collaboration avec BeeLife (Coordination Apicole Européenne) nous avons le plaisir de vous présenter un document synthétique sur nos recherches concernant l'impact des néonicotinoïdes et notamment de l'imidaclopride, sur l'eau et l'environnement aquatique. Une preuve de plus, s'il en fallait, que ces produits ne sont pas seulement terriblement dangereux pour les abeilles et les pollinisateurs.

Il faut maintenant que l'État français prenne ses responsabilités et cesse de tergiverser pour l'interdiction des néonics et autres pesticides tueurs d'abeilles et qui détruisent la biodiveristé.

À lire et à partager autour de vous!